Les déchets du restaurant scolaire

Dans le cadre des animations « Développement Durable » du collège, un groupe d’éco délégués qualifiés de recycleurs est chargé du ramassage régulier des corbeilles à papier de l’ensemble de l’établissement (collège, lycée, bureaux). Au self, ponctuellement, 3 à 4 fois par an,  ce même groupe aide au tri des déchets alimentaires et plastiques avec une sensibilisation au gaspillage et au recyclage.

En effet, trop de nourriture reste dans les plateaux et donc est jeté ! Beaucoup de contenants (pots de yaourts) sont pour l’instant incontournables.

Les journées « zéro déchet » présentent des résultats encourageants mais variables en fonction de la composition des menus et de la quantité servie dans les assiettes.

Date Nombre de plateaux Déchets alimentaires Déchets plastiques Menu
 

01/02/16

700  

38g/plateau

7kg
Julienne de légumes
Pâtes aux petits légumes
Sauté d’agneau au curry
Saucisses de Toulouse
 

15/03/16

680  

56g/plateau

9kg
Sauté de veau aux épices
Quenelles aux olives
Petits pois au jus
Riz créole
 

01/04/16

350  

23g/plateau

4,4kg
Frites
Haricots verts
Porc à la moutarde
Filet de lieu à la tomate
 

30/05/16

655  

46g/plateau

14kg
Frites
Chipolatas
Gratin de poireaux
Filet de poisson au four
 

18/10/16

« sans sensibilisation »

1250  

37g/plateau

 

?

Emincé de volaille aux épices
Filet de lieu au citron
Pommes rissolées
Blettes au jus

L’équipe s’engage à poursuivre ces actions éco citoyennes en 2016-2017.

« Adapter les quantités de nourriture à ses besoins, réaliser un tri plus performant, imaginer des solutions de remplacement au plastique » restent les préoccupations des éco délégués et du personnel de restauration dans le respect de notre engagement E3D.

Vers un renouvellement du label E3D lycée

Nous avons reçu, vendredi 1er février, Marie-Laure JALABERT, inspectrice d’académie – inspectrice pédagogique régionale (IA-IPR) en histoire-géographie et Célène Maquart, chargée de mission « Lycées écoresponsables et vie des lycées » auprès de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. L’objectif de cette visite était le renouvellement de notre label « Etablissement en Démarche de Développement Durable (E3D) lycée ».

Concernant le collège, l’oral de labellisation avait eu lieu au rectorat de Lyon le 8 mars 2016 devant le comité académique de pilotage EDD présidé par Alban Heinrich, IA-IPR de physique-chimie, coordonnateur académique EDD.

Vers un renouvellement du label E3D 1

C’est autour d’un repas, organisé dans le cadre de la 2ème « journée 0 déchet », que nous avons commencé à échanger sur nos projets d’éducation au développement durable. Pendant que nous dégustions nos fajitas maison, nos blinis à la mousse de thon ou nos aumônières aux crudités, les éco-délégués et animateurs EDD étaient en pleine campagne de sensibilisation contre le gaspillage alimentaire. Certains expliquaient aux lycéens le sens et l’objectif de cette journée : comment concevoir qu’un quart de la nourriture mondiale parte à la poubelle ? Qui sait que gaspiller un pain équivaut, en termes de bilan carbone, à faire deux cycles de lave-vaisselle ?

Vers un renouvellement du label E3D 2Vers un renouvellement du label E3D 3Vers un renouvellement du label E3D 5

D’autres, triaient les plateaux des élèves dans le but de peser leurs restes alimentaires. Ce jour-là, nous n’avons pas atteint notre objectif « zéro déchet » mais nous les avons limités à 23g par personne !

Vers un renouvellement du label E3D 4Vers un renouvellement du label E3D 6

Après le repas, nous avons accompagné mesdames Jalabert et Maquart dans le parc afin de leur faire découvrir le potager biologique, la spirale aromatique, l’oasis-nature avec son hôtel à insectes et le composteur.

Vers un renouvellement du label E3D 7

A 14h30, de retour dans les bâtiments, Sandrine Widemann, directrice de Mongré, a lancé la réunion en mettant en perspective la place l’EDD dans le projet d’établissement. Ensuite, nous avons détaillé les actions pédagogiques phares du lycée :

  • l’éco-mobilité ;
  • la participation au festival « Mode d’emploi » organisé par la Villa Gillet ;
  • les échanges solidaires avec le Togo et avec les restos du cœur de Villefranche Sur Saône ;
  • la participation au projet « Lire pour demain » organisé par la MNE et la Région ;
  • le travail annuel interdisciplinaire autour de la thématique de la montagne.

Franck Segretain (assistant de gestion), Pascal Dupuy (chef cuisinier) et Clémence Gaillard (diététicienne chez Coralys) ont également exposé les choix, les actions et les aménagements mis en place à Mongré dans une démarche HQE.

Vers un renouvellement du label E3D 8Vers un renouvellement du label E3D 9Vers un renouvellement du label E3D 10

De 15h30 à 16h30, nous nous sommes tous rendus au CDI afin d’assister à un débat mené par les élèves de seconde 2 et organisé conjointement par Sylvie Crouzier, (professeure d’histoire-géographie et d’EMC) et Tatiana Bongrand (enseignante de SVT) à l’occasion de cette journée de sensibilisation :

« Sera-t-il possible qu’un jour la Terre ne puisse plus nous nourrir ? »

Vers un renouvellement du label E3D 11Vers un renouvellement du label E3D 13Vers un renouvellement du label E3D 14Vers un renouvellement du label E3D 15Vers un renouvellement du label E3D 18

Enfin, après un dernier échange, le comité d’évaluation EDD nous a félicités pour la continuité, la qualité et la diversité de nos projets ainsi que pour l’implication et l’enthousiasme des éco-délégués. Il nous a informés du fait que notre label sera reconduit pour quatre ans mais sans préciser le niveau atteint : 1- Engagement de la démarche, 2-Approfondissement, 3-Déploiement. Nous le découvrirons lors de la cérémonie officielle, en présence de madame la Rectrice le 25 mai, ou le 8 juin.

Cécile Lecocq-Hubert, professeur référent EDD

Un compost à Mongré

Un compost à Mongré

Les éco-délégués recycleurs du collège ont réalisé ensemble le premier compost de Mongré en partenariat avec le self. Il sert à récupérer l’ensemble des déchets verts des cuisines (les épluchures provenant des légumes issus d’un circuit court). Le compostage revient à copier de façon condensée et rapide, un mécanisme tout à fait naturel qui vise à obtenir le meilleur humus qui soit. L’humus obtenu sera utilisé dans le potager et la spirale végétale afin de servir d’engrais naturel pour les plantes. Ce compost sert aussi à limiter les déchets incinérés de l’établissement.
Au printemps, deux nouveaux composts seront construits par les éco-délégués : un au potager et un vers l’oasis nature. Des affiches dessinées par les éco-délégués ont été accrochées afin d’informer le maximum d’élèves sur les gestes éco-responsables.
D’autres actions vont être menées afin de limiter le plus possible les déchets de Mongré : création d’un poulailler, journée zéro déchet…

Annaëlle Porterat, Jehane Trebaol, Matys Negmari , élèves de 5°4

Développement durable au self ?

développement durable au self
Le lundi 1 Février 2016, des éco-délégués recycleurs et quelques adultes dont Brigitte Carpentier et Gabriel Rea, ont aidé les élèves du collège à trier les déchets de leur plateau à la fin du repas ; essentiellement les restes de nourriture et les déchets en plastique.
Ce jour-là près de 700 repas ont été servis au self et triés.
Nous avons récupéré :
– 7 kg de plastique ;
– 27 kg de restes de nourriture ;
– 4 corbeilles de pain (environ une flûte et demie).
Ces chiffres sont presque satisfaisants mais nous devons faire mieux !
D’autres pesées auront lieu d’ici fin juin.
Merci au personnel du Self Collège pour son implication

Matys Negmari (5°4)

Un restaurant scolaire HQE

 

 

WP_20150909_13_50_08_Pro

La rénovation du restaurant de l’école et du collège est à replacer dans le cadre du projet global de l’établissement qui s’est engagé depuis une dizaine d’années dans une rénovation profonde et durable de l’infrastructure en s’inspirant de la démarche HQE (Haute qualité environnementale.  Les objectifs (14 cibles au total) concernent le confort des utilisateurs (élèves, enseignants et personnels) avec notamment l’aménagement progressif de l’accessibilité pour tous, une gestion efficace de l’énergie et des fluides, la mise en place d’outils de gestion domotique.

Cette rénovation s’inscrit dans une démarche collaborative de l’ensemble des acteurs internes et externes de l’établissement (parents ; chef d’établissement ; P. Dupuy, chef gérant Coralys ; direction technique co-animée par J.Y duché et V.Claire ; C. Gaillard, diététicienne…) avec le soutien financier du Conseil Général.

Le projet technique devait répondre aux exigences suivantes :

  • Améliorer l’accueil des élèves (vétusté importante des locaux)
  • Limiter le temps d’attente pour les élèves
  • Garantir un temps de repas minimum de 15 à 20 minutes (phénomène de satiété)
  • Proposer un repas traditionnel répondant aux normes diététiques et d’éducation au choix.

Les réponses techniques aux exigences du projet ont été élaborées sous l’angle de la sécurité et des cibles de la démarche  HQE dont voici quelques exemples :

  • Le choix des produits. Nous exigeons la présence de labels ou normes :

Le légume du plat chaud, les féculents, la compote, le pain au levain doivent avoir le label AB. Le mobilier scolaire possède le label « NF ENVIRONNEMENT »

  • La gestion des déchets d’activité

La mise en place du libre-service des élèves pour les entrées et de corbeilles à pain sur les tables ont permis une réduction de 30% de consommation de pain. En même temps, la consommation de  salades de légumes a augmenté. Les éco-délégués et la société Coralys ont organisé une journée 0 déchet le 16 octobre et comptent bien renouveler ces actions de sensibilisation contre le gaspillage alimentaire.

  • Le confort hygrothermique

Amélioration de la température ambiante et de sa régulation,  murs et plafonds isolés. Régulation du chauffage installée en réseau domotique assurant une température constante et agréable sans dépenses inutiles de kilowatt-heure.

  • L’isolation acoustique des locaux :

Mise en place d’une moquette au sol pour une absorption acoustique maximale. Traitement acoustique des murs.

  • Le confort visuel :

Equipement d’éclairages de type « leds » dont la lumière se rapproche de la lumière naturelle.    Remplacement des impostes pleines par des impostes vitrées pour plus de lumière dans une salle exposée au nord, élément très bénéfique pour les enfants déficients visuels.

  • La gestion de l’énergie :

Mise en place d’une détection de présence permettant de ne jamais laisser le restaurant éclairé sans présence humaine. Suppression de l’alimentation en gaz pour le chauffage : désormais l’établissement est chauffé à 100% par l’incinérateur de Villefranche-Sur-Saône, y compris la production d’eau chaude pour les cuisines. Ainsi Mongré est chauffé à plus de 99% par des énergies renouvelables (incinération d’ordures ménagères et chaudière à copeaux de bois).

En conclusion, nous pouvons dire que la rénovation de la cantine permet depuis la rentrée :

  • d’améliorer l’accueil de tous les élèves, qui attendent moins au profit d’un temps de repas conforme aux exigences sanitaires ;
  • d’accueillir des élèves à besoins spécifiques ;
  • d’insérer une rénovation dans le respect de la logique de construction d’origine par les pères jésuites (1850).

Cette cantine HQE a pu voir le jour grâce à Jean-Yves Duché, responsable technique.

 Vincent Caire, gestionnaire à Mongré

Repas zéro déchet à Mongré le Vendredi 16 octobre

IMG_5203

Coralys (société de restauration collective) se lance dans un nouveau projet de lutte contre le gaspillage alimentaire, le projet « Mange, Trie, Aime », en partenariat avec l’ADEME (agence de l’environnement et de la maitrise d’énergie).
Dans le cadre de ce projet anti-gaspillage et à l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, Coralys a organisé un Repas zéro déchet le vendredi 16 octobre 2015 au restaurant scolaire de Mongré. Notre établissement est depuis 8 ans labellisé par la Région, « éco-responsable » et a reçu de l’Académie, il y a deux ans, le label E3D (Etablissement en Démarche Développement Durable). Les éco-délégués avaient déjà, en février 2011, organisé une campagne de sensibilisation contre le gaspillage alimentaire au restaurant scolaire et travaillent souvent sur cette thématique.

IMG_5201
Dans le cadre de cette journée « zéro déchet », ces jeunes ont communiqué auprès de leur classe sur l’importance de cet évènement et certains ont même participé à l’élaboration du menu en choisissant les entrées qu’ils souhaitaient que Coralys propose. Les produits bio, locaux et frais ont été à l’honneur lors de ce repas. Vos enfants pouvaient déguster leur entrée et leur dessert dans un contenant comestible et le menu permettait de limiter les pertes alimentaires (épluchures…) et également les déchets de type emballages.

IMG_5196IMG_5197
Une pesée des déchets a été établie à la fin du repas et nous avons constaté que nous avons jeté 90g par personne. Ce chiffre n’est pas satisfaisant et nous avons conscience que nous allons devoir organiser d’autres campagnes de ce type afin que les mauvaises habitudes se perdent.

IMG_5208
Ce jour-là, fut également inauguré le composteur, installé par les éco-délégués recycleurs, dans le parc de l’école. Les élèves de CP de M-P Mazille y ont symboliquement déposé les premiers déchets.

IMG_5215
Des actions seront menées tout au long de l’année : interventions auprès des élèves, pesées des déchets régulières, formation de Pascal, notre chef de cuisine, aux méthodes de réduction du gaspillage et mise en place d’un poulailler par les éco-délégués et les éducateurs en charge du projet.

Clémence Gaillard, diététicienne et Cécile Lecocq-Hubert, référente EDD

Un potager bio, ça demande de l’huile de coude !

Dès le printemps, les éco-délégués du collège ont repris leurs activités de jardinage. Ils ont été épaulés par V. Bouty (professeur de mathématiques) B. Carpentier (enseignante en SVT) et N. Chapel (responsable ULIS lycée), nos trois animatrices EDD collège.

Un potager bio1

Un potager bio2

Un potager bio3

Un potager bio4

Un potager bio5

Un potager bio6

Un potager bio7