De l’aide alimentaire au soutien émotionnel

Aujourd’hui, en cette période de difficultés, ceux qui fréquentent les Restos du cœur de Villefranche s’y sentent bien. Non seulement parce qu’ils satisfont leurs besoins alimentaires, mais aussi parce que cela favorise les liens sociaux.

Tous les jours, la pauvreté est de plus en plus évoquée par les médias. Cependant, tout le monde ne s’imagine pas qu’elle puisse se trouver si près de chez nous ou qu’elle puisse toucher nos proches. Dans le local des Restos du Cœur, les bénévoles s’activent de part et d’autre afin de réapprovisionner les rayons, servir les personnes dans le besoin, mais aussi trier les aliments…

De l'aide alimentaire

Les difficultés rencontrées
Les demandeurs ont pour la plupart eu du mal à se décider à s’inscrire dans l’association. Certains sont salariés, et ne conçoivent pas que, dans une société comme la nôtre, des personnes qui travaillent ne puissent pas assumer entièrement leurs besoins. Les soucis de santé, la perte de son conjoint et le chômage sont les principaux problèmes auxquels les bénéficiaires sont confrontés. Certains ont aussi eu du mal à s’inscrire car ils avaient peur du regard des autres.

Les Restos du cœur une grande famille…
Néanmoins, aujourd’hui, c’est une décision qu’ils ne regrettent absolument pas, et pour cause, les Restos du Cœur sont une véritable famille pour eux. Les bénévoles sont toujours à l’écoute et certains entretiennent de liens particuliers avec les bénéficiaires.
Comme en témoigne une jeune femme qui, tous les vendredis, est heureuse d’aller aux Restos du Cœur, car c’est un endroit où elle est toujours bien accueillie. Les bénévoles sont prêts à tout pour améliorer le quotidien de leurs bénéficiaires. Les Restos du cœur essayent aussi d’atténuer un autre fléau touchant de plus en plus de personnes pauvres : l’isolement. Les bénévoles ont ainsi une autre mission qui est celle de divertir ; le jour de Mardi gras, par exemple, ils se sont déguisés pour les faire rire !
Ils essaient, en outre, d’aider et de soutenir les bénéficiaires dans leurs projets de carrière.

La convivialité et le soutien sont ainsi les maîtres mots de cette association. « Tous les jours, je remercie Coluche pour tout ce qu’il a fait pour nous ». nous a confié Hannah, une bénévole.

De l'aide alimentaire2

Julien Grisoni, Tiphaine Mai, Laura Deck, Lorraine de Varax

Ce travail a été effectué dans le cadre de l’EDD (C. Lecocq-Hubert) et des cours d’ECJS (N. Mergoux).
Un grand merci au Bondy Blog et à la Région Rhône-Alpes pour leur implication dans la réalisation de ce projet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :