Le futur éco-quartier Monplaisir

Le futur éco-quartier Monplaisir

Vendredi 10 octobre, les classes de premières étaient conviées dans le cadre du programme d’histoire-géographie à une conférence sur l’éco-quartier Monplaisir.

Avant tout, il est important de rappeler ce qu’est un éco-quartier ; c’est avant tout une portion de l’espace urbain moderne, respectant l’environnement dans lequel, il est construit et, surtout, c’est un espace urbain indépendant sur le plan énergétique.
La conférence nous a été présentée par Olivier Mandon, conseiller municipal à la Mairie de Villefranche et responsable de la commission Environnement et développement durable. Un bref rappel de l’histoire de Villefranche nous a permis de constater que ce projet s’inscrivait dans une dynamique d’extension et de reconfiguration inhérente à son l’histoire depuis le Moyen-Age. Cet éco-quartier sera situé entre le viaduc de la Gare, la Rue Mon-plaisir et la rue de la Quarantaine. Ancien quartier industriel en déshérence, la requalification devenait donc nécessaire. Ce projet aura pour but « d’excentrer » le centre-ville ou l’hyper-centre jusqu’à présent cantonné sur la rue Nationale.

L’indépendance énergétique du quartier :

Le quartier exposé plein sud permettra à terme de produire sa propre électricité pas le biais de panneaux solaires et photovoltaïques. Les nombreux puits souterrains permettront d’installer un système de géothermie dans les maisons et donc, d’assurer une partie du chauffage. La partie restante du chauffage sera assurée par l’incinérateur des déchets de la ville. Cet incinérateur a déjà fait ses preuves car il chauffe notre établissement ainsi qu’une partie des bâtiments administratifs de la ville.
La répartition des bâtiments du quartier se fera autour d’un parc de 1 hectare soit 1 neuvième de la surface du quartier. Dans ce futur quartier, l’implantation d’un cinéma est prévue ainsi que des commerces. A terme, le but de ce projet est d’attirer des gens de tous âges et de toutes conditions pour créer de la mixité sociale et garantir le rapprochement intergénérationnel vers un quartier urbain sous-densifié et en perte de vitesse.

Pour finir, nous avons trouvé cette conférence enrichissante et bénéfique. Elle nous aura permis d’apporter des réponses aux nombreuses questions que l’on pouvait avoir sur ce projet largement inspiré du précédent grenoblois. Incontestablement, elle contribue aussi à notre éducation au regard porté sur notre environnement proche même si le projet n’a pas encore concrètement vu le jour, la première étape étant prévue d’ici 4 ans avec la construction du cinéma.

Vincent Gaspard (1ére ES1) et Rochas Vincent (1ére ES2).
Ce travail a été réalisé dans le cadre des cours de géographie de Mme Dumas et en lien avec l’EDD.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :