A Mongré, que de changements !

Le jeudi 3 Novembre, les éco-délégués du lycée se sont réunis en présence de Vincent Claire, gestionnaire à Mongré et de Thierry Manceau de l’association HESPUL afin de  recevoir une formation sur l’écologie.

M. Claire a tout d’abord présenté les actions effectuées par Mongré dans le cadre de la démarche HQE. Cette démarche Haute Qualité Environnementale a 14 objectifs, qui ont pour but le développement écologique et sanitaire des infrastructures, ainsi que la sauvegarde du milieu. Depuis 2002 Mongré s’engage aux côtés de nombreuses associations pour la collecte de cartons, de piles, de papier ou encore de matériel électronique.

Ensuite les éco-délégués, sous l’impulsion de l’intervenant ont réagi par groupes sur des questions en rapport avec les transports. Ces réflexions ont abouti à un échange très enrichissant pour les élèves.

T. Manceau a sensibilisé les éco-délégués à l’écologie par rapport aux transports. Ce thème est d’ailleurs l’axe d’efforts des éco-délégués cette année.

A l’image de tout ce qui à été fait à Mongré depuis 2002, les éco-délégués et l’équipe pédagogique agissent en faveur de l’environnement.

Le tri sélectif en association avec la CAVIL ou encore le recyclage des déchets électroniques en 2009 sont autant de gestes quotidiens qui concrétisent la démarche écologique de Mongré.

De plus, des applications écologiques sont visibles au quotidien :

  • L’arrivée progressive des aliments certifiés AB à la cantine (pain biologique au levain, légumes et féculents) ;
  • l’achat d’un mobilier scolaire fabriqué selon les normes NF (les chaises, récompensées par leur silence avec le décibel d’or en 2002) ;
  • la rénovation des installations électroniques avec l’installation de LEDs en 2009 ;
  • le raccordement du système de chauffage à la centrale d’incinération des déchets de Villefranche (arrêt des 6 chaudières au fioul de Mongré).

Mais tout cela ne suffit pas et nous devons continuer dans cette voie.

Notre prochain chantier sera la mise en place du covoiturage et une politique de sensibilisation à l’utilisation des transports en commun.

Selon l’HESPUL, le bus ne rejette que 25 grammes de Co2 /Km/par personne contre  60 pour l’utilisation d’une voiture.

Il faut donc persévérer et instaurer des projets durables pour réduire l’émission de CO2 !

PRAT François-Guillaume  TS3

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :