L’écologie dans la musique : des artistes s’engagent…

Tryo, Sting, U2, Christophe Maé ; ils sont désormais nombreux à être « Ecolozic’ ».

L’écologie est-elle devenue une préoccupation pour les artistes d’aujourd’hui ?

Depuis quelques années, les mentalités changent. En effet, nous avons pu constater une prise de conscience de la part des artistes, en particulier des musiciens. Car nous ne sommes pas sans savoir qu’à long terme l’existence humaine est menacée sur notre planète et qu’aujourd’hui déjà des hommes souffrent de la pollution et des perturbations climatiques. Mettant à profit leur célébrité, ces artistes commencent donc à composer, écrire, chanter pour ce qu’ils considèrent être une cause vitale : la protection de la planète.

De nos jours, nous assistons à une recrudescence de chansons engagées, citons par exemple « L’Hymne de nos campagnes » du groupe TRYO, véritable éloge de la nature et de ses richesses. Les paroles jouent un rôle déterminant dans la musique engagée reflétant les pensées des artistes. Cette chanson au succès retentissant, aborde notamment le sujet de l’eau ressource essentielle à l’homme tout comme la végétation, poumon de notre planète : « Assieds-toi près d’un vieux chêne Et compare le à la race humaine, L’oxygène et l’ombre qu’il t’amène Mérite-t-il les coups de hache qui le saignent ? »

Cette chanson dénonce également le phénomène de la déforestation qui menace diverses espèces, animales et végétales.

Les artistes se sont donc aperçus qu’ils pouvaient utiliser leur popularité, leur célébrité pour sensibiliser leurs « fans ». D’autant plus qu’ils disposent de moyens adaptés pour mener à bien leurs objectifs : se faire entendre mais surtout se faire comprendre de leurs concitoyens. La musique constitue donc une approche plus agréable pour sensibiliser les mélomanes.

Ainsi, la musique n’est pas seulement un moyen de se distraire et de se détendre, elle sert également à faire passer des messages importants afin que l’on prenne conscience de la valeur de ce que nous offre notre planète et que l’on participe à sa sauvegarde pour le bien des générations futures.

Cependant, nous pouvons nous interroger quant à l’honnêteté de certains groupes dits « écolos » et sur leur motivations réelles dans cette démarche de sauvegarde de la planète. Toutefois, ces opportunistes représentent une minorité comparée au plus grand nombre d’artistes qui sont, eux, fidèles aux messages qu’ils prônent.

Estelle et Thibault, 1ère L

Ce travail a été effectué lors des séances d’ECJS  avec Mme Lecocq Hubert

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :