Greenpeace s’invite à Mongré

Monsieur Allard, bénévole de Greenpeace en visite a Mongré dans le cadre d’un travail sur cette association en ECJS.

Greenpeace est une Organisation Non Gouvernementale, indépendante de tout parti politique bien que soutenue par certains, créée en 1971 à Vancouver dans le but de préserver notre terre et ses habitants.

Sa présence à l’international depuis 1979 lui donne la possibilité d’être présente aux quatre coins du monde pour mener des actions non violentes en faveur du respect de notre environnement.

Greenpeace représente 3 000 000 de personnes à travers le monde et est exclusivement financée par des particuliers, au nombre de 120 000 en France.

La majorité des adhérents menant des actions sont des bénévoles, cependant, Greenpeace comporte 1200 salariés dans le monde dont 53 en France qui se chargent des questions administratives et financières.

Au niveau mondial, Greenpeace est organisée en 5 campagnes ; forêt, climat, nucléaire, OGM et océan.

Pour sa campagne océan, Greenpeace possède trois bateaux : le Rainbow Warrior, l’Artic Sunrise et l’Esperanza.

Le budget de Greenpeace est de 177 millions d’euros en 2006 dont 8.9 millions pour la France.

En France, l’organisation est divisée en 26 groupes locaux, correspondants à ces campagnes, chacun composé d’un coordinateur, d’un référent et de bénévoles.

Certains de ces bénévoles sont des activistes, ils sont 34 dans la région lyonnaise. Ce sont des gens prêts à s’investir, à donner de leur personne, encourrant même des risques juridiques et possédant donc parfois, un casier judiciaire.

Leurs actions consistent par exemple à s’enchaîner sur des voies ferrées pour empêcher les convois de déchets nucléaires radioactifs de partir vers la Russie.

Tous les frais associés à ces actions sont pris en charge par Greenpeace grâce aux dons des adhérents.

Les militants de Greenpeace tentant d’intercepter un train en partance pour la Russie

La mission des adhérents non activistes consiste, quant à elle, à sensibiliser les gens (pétitions, stands, réunions etc.). Un exemple pourrait être la campagne menée contre l’extraction massive d’huile de palme.

Il s’agit de faire pression auprès des politiques et des industriels afin d’arrêter les activités destructrices  de l’environnement (par le biais de pétitions par exemple) En ce moment, l’association milite pour que 40% des zones de pêche  passe en réserve marine afin de favoriser le renouvèlement des stocks de poissons.

Pour finir, Greenpeace est une organisation reconnue d’utilité publique, chaque donateur bénéficie donc d’une déduction fiscale.

Arthus Sibille,

Ce travail a été effectué lors des séances d’ECJS  avec Mme Lecocq Hubert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :