Energies libres : mythe ou réalité ?

Les énergies exploitées aujourd’hui comme le solaire ou l’éolien  ne suffisent pas à fournir la quantité d’énergie nécessaire et régulière à nos besoins quotidiens. Il existe plusieurs recherches en cours sur les énergies libres comme, par exemple, les fusions froides et plasmas, générateur à eau, air, son, gravitation et anti gravitation, électro gravitation …

Nous nous sommes intéressés à l’une d’entre elles : l’énergie magnétique.

L’intervention dans notre classe de M. Manceau de l’HESPUL qui travaille sur les énergies renouvelables, nous a conduits  à nous intéresser au thème des énergies libres. Nos recherches nous ont fait découvrir que des inventeurs s’étaient déjà penchés sur la question et nous avons pris en exemple un chercheur japonais nommé Minato poursuivant des recherches sur l’énergie magnétique.

Faute de moyens financiers et d’appuis scientifiques crédibles, Minato a commencé à faire fabriquer ses moteurs auprès d’industries locales japonaises pour des raisons qualitatives. 40 000 appareils auraient déjà été vendus. Les applications prévues concernent par exemple les appareils domestiques, les ordinateurs, les téléphones et même les véhicules. Ce moteur révolutionnaire alimenté par des aimants permanents permet une économie d’énergie de 80 %. Il ne consomme que 20 % et même moins, de l’énergie nécessaire aux moteurs conventionnels. Il reste froid au toucher et ne fait aucun bruit mécanique ni électrique. Il est donc non seulement plus économique, mais plus sûr et respectueux de l’environnement.
Le moteur magnétique de Minato diffère complètement des quatre autres systèmes actuels : moteurs à courant alternatif, courant continu, servo ou pas à pas utilisent tous fondamentalement le même principe de force électromagnétique d’attraction qui fut découvert il y a près de 200 ans.

Le moteur de Minato utilise la répulsion comme source d’énergie du noyau. La plupart des ensembles d’essai de Minato comprennent un rotor non magnétique. De nombreux inventeurs ont précédemment essayé de construire des moteurs magnétiques, mais Minato est le seul à avoir trouvé les solutions à certains problèmes.
La première est le recours à la répulsion et non l’attraction, ce qui réduit l’énergie d’entrée nécessaire. Ensuite, l’angle de positionnement des aimants sur le rotor, calculé exactement pour produire un effet de ricochet entre les champs respectifs du rotor et du stator, de sorte que l’un « rebondit » sur l’autre, produisant la force motrice. Enfin la puissance des aimants : il a fallu l’apparition, dans les années 1980, des aimants au néodyme pour rendre la chose possible.

minato11minato21

Le moteur de Monsieur Minato

Minato n’est pas le seul exemple d’expérience concrète sur les énergies libres. Alors qu’est-ce qui freine le développement de ces énergies ? leur manque de sérieux ? leur gratuité ? …

Margaux David et Louise Chevrier (Seconde 1) ont écrit cet article dans le cadre de leurs cours d’ECJS et de français au CDI (C. Lecocq).

Merci à Christine de Fréminville et Corinne Blanc d’avoir participé à ce projet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :